Blog

L'actu du 64

Retrouvez ici toutes nos actualités

(Ré)écoutez Jérôme Marbot sur France Bleu Pays Basque

Le 20/09/19, Jérôme Marbot, premier secrétaire de la fédération PS 64, était invité de l’émission Herriko Plaza sur France Bleu Pays Basque. Il a expliqué le positionnement des socialistes pour les élections municipales de 2020, en particulier au Pays Basque.

Nous souhaitons avoir des élus dans un maximum de communes du département, avec des candidats locaux, qui vivent dans les villes où ils se présentent. A Hendaye, le maire socialiste, Kotte Ecenarro, a un très bon bilan. Sa politique est un exemple de ce que les élus locaux socialistes sont capables de faire, à la fois dans la projection de la ville pour l’avenir, et la préservation de l’environnement. Il a en fait en sorte que sa commune se développe durablement, avec en permanence le souci de la proximité avec les citoyens, du maintien de la vie associative et du bien vivre ensemble. C’est ce que nous portons dans l’ensemble des collectivités dirigées par des socialistes. »

Réécoutez

Aujourd’hui, on ne peut gagner une ville, et de façon générale des élections, qu’en ayant une démarche de rassemblement, une démarche ouverte aux citoyens. A Pau par exemple, on construit un projet à partir des citoyens. La question de la constitution de la liste et de la tête de liste se posera après, parce que le mouvement des Gilets jaunes, mais aussi les votes qu’on a eus aux dernières élections, montrent bien que nos concitoyens ont l’appétit de s’emparer des questions politiques. On a longtemps pensé qu’il y avait un désintérêt vis-à-vis de la politique. Le désintérêt, il est vis-à-vis de la politique politicienne. Aujourd’hui, on construit des projets, et tous ceux qui se reconnaissent dans ces projets-là sont les bienvenus pour participer à l’aventure électorale. De ce point de vue, les étiquettes politiques ont moins d’importance mais les valeurs qui portent les projets sont extrêmement importantes.

 

Notre système est à bout de souffle. Il y a aujourd’hui une urgence démocratique, une urgence écologique, et une urgence sociale. Nous discutons avec tous ceux qui ont à l’esprit ces trois urgences là et qui veulent y travailler pour le monde de demain. Les réponses peuvent venir des territoires. (…) On a dans les territoires des exécutifs qui sont déjà à l’œuvre pour apporter des solutions très concrètes à ces trois urgences.

 

Moi qui suis responsable du Parti Socialiste dans ce département, je constate l’état du Parti Socialiste aujourd’hui et je suis persuadé que le renouveau viendra des territoires. On a pu décevoir à certains moments au niveau national, mais très rarement en réalité dans les territoires. Les maires socialistes, les présidents de conseils départementaux socialistes, et les présidents de conseils régionaux, ici en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie, n’ont quasiment jamais déçu, parce qu’ils ont su mettre au quotidien et localement en œuvre nos valeurs pour comprendre les trois urgences, démocratiques, sociales et écologiques.

 

Le Parti Socialiste a été enterré 20 fois dans ses 100 ans d’existence et à chaque fois il a toujours été là, parce qu’il y a un besoin : le Parti Socialiste correspond à une famille de pensée, à un positionnement qui est celui de la social-démocratie, indispensable face au pouvoir ultra-libéral aujourd’hui en place ou face à certains discours racistes et xénophobes.

 

L’intercommunalité est une chance mais nous avons besoin de plus de démocratie pour que les citoyens puissent s’en emparer de manière plus directe et que ne soit pas simplement qu’une affaire entre élus. Aujourd’hui le maire est la principale autorité de proximité. Si les maires sont amenés à gérer tout et n’importe quoi, c’est aussi à cause du recul du service public. Il faut réhabiliter les services publics pour soulager les maires de leur rôle. »

Extraits de l’émission Herriko Plaza, diffusée sur France Bleu Pays Basque le 20/09/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *